Masques de protection

COVID-19 : Quel est le degré de protection offert par les masques faciaux ?



Voici des réponses à vos questions sur les masques faciaux, notamment sur la manière de les utiliser correctement.

Les masques faciaux peuvent-ils aider à prévenir la propagation du COVID-19 ?
Oui, les masques faciaux combinés à d’autres mesures préventives, telles que le lavage fréquent des mains et la distanciation sociale, contribuent à ralentir la propagation de la maladie.

Alors pourquoi les masques faciaux n’ont-ils pas été recommandés au début de la pandémie ?

À l’époque, les experts ne savaient pas encore dans quelle mesure les personnes atteintes de COVID-19 pouvaient propager le virus avant l’apparition des symptômes. On ne savait pas non plus que certaines personnes étaient atteintes de COVID-19 mais ne présentaient aucun symptôme. Les deux groupes peuvent, sans le savoir, transmettre le virus à d’autres personnes.

Ces découvertes ont conduit les autorités de contrôle et de prévention des maladies à faire volte-face sur les masques faciaux. Les autorités ont mis à jour leurs directives pour recommander l’utilisation généralisée de simples masques en tissu pour aider à prévenir la transmission du COVID-19 par les personnes qui ont le virus mais ne le savent pas.

Certains groupes de santé publique soutiennent que les masques devraient être réservés aux prestataires de soins de santé et soulignent la grave pénurie de masques chirurgicaux et de masques . Les autorités ont reconnu cette préoccupation lorsqu’ils ont recommandé des masques en tissu pour le public et non les masques chirurgicaux utilisés par les prestataires de soins de santé.

Comment fonctionnent les différents types de masques ?

Les masques chirurgicaux
Appelé aussi masque médical, un masque chirurgical est un masque jetable qui protège le nez et la bouche du porteur contre le contact avec des gouttelettes, des éclaboussures et des sprays qui peuvent contenir des germes. Un masque chirurgical filtre également les grosses particules présentes dans l’air. Les masques chirurgicaux peuvent protéger les autres en réduisant l’exposition à la salive et aux sécrétions respiratoires du porteur du masque.

Masques FFP2
En fait, un masque FFP2 est un type de respirateur qui offre une meilleure protection qu’un masque chirurgical car il peut filtrer les grosses et les petites particules. Le nom indique que le masque est conçu pour bloquer 95% des très petites particules. Comme les masques chirurgicaux, les masques FFP2 sont conçus pour être jetables. Cependant, les chercheurs testent des moyens de désinfecter les masques FFP2 afin qu’ils puissent être réutilisés.

Masques en tissu
Alors que les masques chirurgicaux et FFP2 sont rares, les masques en tissu sont plus accessibles et réutilisables. Bien que les masques en tissu et les masques FFP2 aient des objectifs différents, tous deux sont destinés à ralentir la propagation du COVID-19. Un masque en tissu est porté pour aider à protéger les autres au cas où le porteur serait atteint du virus. Un masque FFP2 aide à protéger le porteur contre la transmission du virus par d’autres personnes.

Les pays qui ont exigé le port d’un masque facial, le dépistage, l’isolement et la distanciation sociale au début de la pandémie semblent avoir réussi à ralentir la propagation de la maladie. Le bon sens suggère également qu’une certaine protection est préférable à l’absence de protection. Mais le port d’un masque en tissu perdra toute valeur s’il n’est pas associé à un lavage fréquent des mains et à une distanciation sociale.

Les masques en tissu sont bon marché et simples à fabriquer. Les instructions sont faciles à trouver en ligne. Les masques peuvent être fabriqués à partir de matériaux courants, tels que des draps en coton tissé serré. Le site web de l’AFNOR propose des instructions pour les masques en tissu. Les masques en tissu doivent comporter plusieurs couches de tissu.

Comment porter un masque en tissu
Les masques en tissu doivent être portés dans les lieux publics où les mesures de distanciation sociale sont difficiles à maintenir, comme dans les épiceries, en particulier dans les zones de transmission communautaire importante.

Voici quelques conseils pour mettre et enlever un masque en tissu :

    • Placez votre masque sur votre bouche et votre nez.

 

    • Attachez-le derrière votre tête ou utilisez des boucles d’oreille et assurez-vous qu’il est bien ajusté.

 

    • Ne touchez pas à votre masque lorsque vous le portez.

 

    • Si vous touchez accidentellement votre masque, lavez-vous ou désinfectez vos mains.

 

    • Retirez le masque en le détachant ou en retirant les boucles d’oreille sans toucher l’avant du masque ou votre visage.

 

    • Lavez-vous les mains immédiatement après avoir retiré votre masque.

 

    • Lavez régulièrement votre masque à l’eau et au savon dans la machine à laver. Il peut être lavé avec d’autres vêtements.

Enfin, voici quelques précautions à prendre pour le masque facial :

-Ne mettez pas de masque à une personne qui a du mal à respirer, qui est inconsciente ou incapable de retirer son masque sans aide.
-Ne mettez pas de masque sur les enfants de moins de 2 ans.
-N’utilisez pas de masque facial comme substitut à la distanciation sociale.